L'Ostéopathie : à la recherche de la lésion primaire.

Andrew Taylor Still

L'ostéopathie est organisée autour de quatre grands principes :

 

. La structure gouverne la fonction et la fonction induit la structure.

Chaque structure du corps à une fonction physiologique. Par exemple, le tube digestif est considéré comme structure, la digestion comme la fonction. Si la forme ou la mobilité du tube digestif est modifiée alors la digestion sera perturbée. Cela s'applique au squelette et aux muscles qui induisent la fonction des différents organes internes du corps qui s'y rattache.

. Concept d'unité et d'interrelation entre les différents parties du corps.

Toutes les parties du corps sont reliées, par des fascias, par les vascularisations, le système nerveux, le tissu conjonctif... L'ostéopathe ne traite pas un membre, mais l'individu dans son ensemble.

. Principe d'auto-guérison.

Le corps dispose de nombreux systèmes de réparation, d'adaptation, de défense ou de compensation. L'ostéopathie ne fait que stimuler les facteurs d'auto-guérison chez le patient.

 

. Le rôle du nerf et de l'artère est primordial.

Toute structure du corps non atteinte par une lésion organique doit fonctionner normalement, pour peu que sa vascularisation (apport nutritif) et son innervation (volontaire ou autonome) soient correctes.

Pourquoi consulter

Source internet

. Chez l'adulte et le sportif :

Rachialgies (lombalgies, dorsalgies, cervicalgies), torticolis, entorses, douleurs articulaires en générales, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiale, migraine, stress, troubles gastriques (reflux, hernies, pyrosis..), troubles génito-urinaires (règles douloureuses, cystites...).

 

. Chez la femme enceinte et la jeune maman :

Sciatalgies, mal de dos, céphalées, migraines, reflux gastriques, digestion difficile...

 

. Chez le nourrisson et l'enfant :

Accouchement pénible (forceps, ventouse,...), asymétrie du crâne (plagiocéphalie...), torticolis congénital, scoliose débutante, strabisme, trouble de la lacrymation, régurgitations, coliques, troubles du sommeil, trouble de la concentration, dyslexie.

 

Déroulement d'une séance :

Une séance d'Ostéopathie dure entre 45 minutes et une heure. Un peu moins pour les nourrissons. Elle se déroule en plusieurs étapes :

. L'anamnèse, durant laquelle l'ostéopathe fait préciser au patient le motif de sa consultation, la survenue de la douleur, ses pratiques sportives, ses attitudes professionnelles ainsi que ses antécédents traumatiques, médicaux et chirurgicaux. C'est un temps fondamental dans la recherche des facteurs à l'origine des troubles du patients. On parle de "recherche de la lésion primaire". On regardera aussi à ce moment les examens complémentaires (Radios, IRM, échographie).

. Les tests médicaux, (orthopédiques, neurologiques,...) visant d'après la symptomatologie décrite à exclure toute atteinte qui ne serait pas du domaine de l'ostéopathie (diagnostic d'exclusion).

. Les tests ostéopathiques. Lorsque l'origine fonctionnelle du trouble est avérée, l'ostéopathe procède par l'observation et la palpation à un examen complet du patient (posture, mobilité des structures douloureuses et celles en rapport avec les symptômes, tension musculaire..)

Après ces tests l'ostéopathe pose un diagnostic OSTÉOPATHIQUE spécifique.

Ce n'est qu'à l'issue de ces différentes étapes que l'ostéopathe décidera quelles structures traiter, afin de corriger le déséquilibre à l'origine de la plainte du patient. Il dispose pour cela de plusieurs techniques :

* structurelles (manipulation ou thrust, myotensives) pour restaurer la mobilité des articulations.

* viscérales, utilisées lors de troubles fonctionnels d'organes ou de viscères.

* crânio-sacrées, visant à l'aide de palpations très fines à restaurer la micro-mobilité des pièces osseuses crâniennes et l'intégrité fonctionnelle crâne-sacrum selon les principes ostéopathiques.

* Fasciales ou tissulaires.

 

Il sera prodigué des conseils au patient afin de conserver le plus longtemps possible les bénéfices du traitement et éviter les récidives.

L'ostéopathie en quelques dates